La vérité sur le manga Dragon Ball - FAQ d'Akira Toriyama
La vérité sur le manga Dragon Ball - FAQ d'Akira Toriyama

La vérité sur le manga Dragon Ball – FAQ d’Akira Toriyama

La vérité sur le manga Dragon Ball – FAQ d’Akira Toriyama


Dragon Ball Super Exciting Guide : Volume Histoire

La vérité sur le manga Dragon Ball - FAQ d'Akira Toriyama

La vérité sur le manga « Dragon Ball » – « Toriyama les a imaginés comme cela » Special, Partie 1

(L’interview du volume “Personnages” est ici : interview)

Quel sont les secrets derrière la naissance de « Dragon Ball » ? Nous sommes allés voir Toriyama-sensei pour lui demander.

La vérité sur le manga Dragon Ball – FAQ d’Akira Toriyama

Gokû

Comment Gokû est né ?

Quand j’ai réfléchi à Dragon Ball, je me suis dit que j’allais essayer de combiner les films de Kung-Fu de Jackie Chan et de Bruce Lee – je les aimais tellement que je les regardais même quand je travaillais – avec La Pérégrination vers l’Ouest, pour en faire un manga agréable. Naturellement, le nom « Son Gokû » vient du Roi Singe également dans La Pérégrination vers l’Ouest. La raison pour laquelle Gokû possède une queue est aussi parce que je lui ai donné une apparence de singe. Seulement, dans La Pérégrination vers l’Ouest, ils se dirigeaient en Inde, mais pour Dragon Ball, j’ai changé l’objectif pour un plus simple à comprendre, « rassembler les sept Dragon Balls afin d’exaucer son vœu » au moment de débuter la sérialisation. Mais chemin faisant, mon intérêt a graduellement évolué en même temps que la force de Gokû, et l’histoire a commencé à s’éloigner de plus en plus du concept original de La Pérégrination vers l’Ouest.

Pourquoi les cheveux de Son Gokû deviennent dorés quand il se transforme en Super Saiyan ?

J’ai décidé de ce design pour le Super Saiyan, pour être honnête… pour une simple raison qui vous laissera sur votre faim. Je n’ai toujours eu qu’une seule personne pour m’aider, assistant-kun[1]. Assistant-kun s’occupait surtout d’ancrer les zones de remplissage[2] des cheveux de Gokû, donc la raison est que cela permettait de gagner du temps. Car quand il devenait Super Saiyan, nous n’avions plus à faire ce remplissage. C’était également plus facile de dire, via son apparence, que Gokû était devenu plus fort, donc nous faisions d’une pierre deux coups. Seulement, à l’époque, il a été dit que sa force était multipliée par 50 quand il se transformait en Super Saiyan, mais cela était un peu exagéré. Mon sentiment en tant que créateur est que, tandis que je dessinais, j’ai senti qu’il était plutôt sur une échelle de 10 fois plus fort que ce qu’il était avant.

Entraînement

Comment en êtes-vous venu à l’idée de l’entraînement ?

En parlant de l’entraînement, il n’y avait pas grand-chose en particulier à laquelle je faisais référence. Je pense que c’était, figurativement parlant, pleins de choses orthodoxes auxquelles tout le monde pouvait penser. Il y a des scènes d’entraînement dans le film « Le Maître Chinois[3] » également. Je pense que cette partie est aussi devenue une référence pour moi. Pour Gokû, l’entraînement de Kame-Sennin concernant les bonnes manières et les études était surement la plus compliquée. Alors que pour moi personnellement… J’ai le vertige donc il n’y a aucune chance que je m’entraîne en escaladant la Tour Karin.

Comment avez-vous trouvé le « Kamehameha » ?

Pour le Kamehameha, je me suis demandé comment je pourrais illustrer le « ki » energie, qui ne peut être vu à l’œil nue, dans un magazine pour garçons. Quand personne n’était présent, je pratiquais un certain nombre de poses, et je me suis décidé pour une qui me paraissait cool, qui était cette pose. De fait, pour le nom « Kamehameha », je me suis demandé s’il existait un nom qui ressemblait à « quelquechose-quelquechose-Ha ! », quand ma femme[4] m’a dit « Kamehameha serait marrant, non ? » donc je l’ai utilisé tel quel. Bien sûr, c’est repris du Roi Kamehameha d’Hawaii[5]. On me demande souvent si je regarde plein d’arts martiaux pour avoir les techniques ou les poses : bien que je regarde beaucoup de films de Kung-Fu, c’est sans doute assez surprenant, mais je n’ai pas trop d’intérêt pour les arts martiaux.

Les combats décisifs

Donnez-nous votre TOP5 de vos combats préférés !

#1 : Gokû vs Piccolo Daimao

Perfect Edition 10/11 / Chapitres 142-161

Pour être honnête, j’ai oublié pas mal de choses de l’histoire de Dragon Ball, mais ce combat est le premier où combat a combattu un ennemi effrayant… ce combat est #1. Intérieurement, j’ai su après cet arc où l’histoire allait se diriger.

Gokû vs Piccolo Daimao
Gokû vs Piccolo Daimao

#2 : Trunks enfant vs Mister Satan

Perfect Edition 29 / Chapitre 436

Le personnage qui, pour être tout à fait juste, est mon favori, Mister Satan, apparaît. J’adore son aspect bon marché et la brièveté du combat.

Kid Trunks vs Mister Satan
Kid Trunks vs Mister Satan

#3 : Gokû vs Recoom

Perfect Edition 19 / Chapitres 279-280

Plus qu’un simple combat entre deux guerriers, j’adore comment Gokû, que l’on attendait depuis longtemps, est finalement arrivé ! Pour exagérer un peu, ce serait plus honnête de dire que j’ai dessiné tout l’arc Freezer jusque-là pour voir cette scène.

Gokû vs Recoom
Gokû vs Recoom

#4 : Krillin vs Bactérie

Perfect Edition 3 / Chapitre 36

Krillin vs Bactérie
Krillin vs Bactérie

#4 : Gotenks vs Majin Boo (Maléfique)

Perfect Edition 33 / Chapitre 489-495

Pour être honnête, je préfère ce genre de combat un peu grotesque aux combats sérieux. Dans tout ce que j’ai pu trouver d’agréable à dessiner cette série, ces histoires avec ce genre d’idioties étaient au Top !

Gotenks vs Majin Buu
Gotenks vs Majin Buu

#5 : Gokû vs Freezer

Perfect Edition 21-22 / Chapitre 308-327

C’est au moment de l’apparition du Super Saiyan. Le temps était venu que je remplisse enfin ma promesse auprès d’Assistant-kun. Et la cerise sur le gâteau, j’ai pu le faire de manière très expressive, et la réception du public a été bonne, donc je n’ai rien à redire !

Gokû vs Freezer

Quelle est la clé de la victoire dans un combat ?

Dans les combats, le plus important est la taille de votre Ki, et le contrôle que vous en avez. Ki, en tant que concept bien sûr, inclus la puissance spirituelle commel’énergie [genki], le courage [yūki], et la vertu [shōki]. Peu importe combien vous vous entraînez, il y a des limites à la force physique, et la seule façon de les dépasser, c’est au travers du ki. Je pense que Gokû a été capable de se rapprocher des meilleurs guerriers de l’Univers en renforçant son ki.

Amitiés

Avec qui aimeriez-vous devenir amis ? Et que feriez-vous avec eux ?

Humm. Les personnages que je dessine sont plutôt excentriques pour être amis avec eux, et il y a un tas de personnages qui pourraient m’exposer au danger. Pour être honnête, je préférais ne pas être ami avec eux… (rires). Mais si je devais choisir, je prendrais ces 5-là :

#1 – Bulma

Elle aime travailler, mais je pense qu’elle me donnerait une voiture volante si je devenais ami avec elle. Elle pourrait faire des inventions incroyables pour moi !

#2 – Son Gohan

Il n’est pas trop bruyant, il est poli, et il travaille dur.

#3 – Dendé

Comme pour Gohan. (rires)

#4 – Kame-Sennin

On dirait qu’on s’entendrait bien, avec nos tendances de pervers.

#5 – Krillin

La vérité est qu’il est une personne sensible, et il semblerait que ce soit le personnage le plus facile à vivre.

 

[1] Assistant-kun – la personne qui aide à dessiner l’arrière-plan et finalise les détails. Quand vous sérialisez dans le Weekly Shonen Jump, la deadline est toujours très courte. Mais d’un autre côté, avoir un seul assistant est très peu commun. D’habitude, les auteurs en ont plusieurs.

[2] En japonais Beta-nuri, l’ancrage / le remplissage des zones noires.

[3] Un film en provenance de Hong Kong de 1978, avec Jackie Chan. Un film dans lequel il parvient à maîtriser un art martial qui fait que plus il a bu plus il devient fort.

[4] La femme d’Akira Toriyama est une ancienne mangaka. Ils se sont mariés durant la sérialisation de Dr Slump. Elle a de très belles compétences en dessin, et des rumeurs disent qu’elle l’aidait beaucoup pour ses arrières-plans au début de Dragon Ball.

[5] Un héros qui a unifié les îles d’Hawaii, qui a fondé la Royaume d’Hawaii en 1810 et est devenu son premier Roi. Mais son nom s’écrit et se prononce, non pas « Kamehame-Ha » mais « Ka-Mehameha ». « Ka » signifie « personne » en hawaïen, et « mehameha » signifie « seul ».

 

Source : Kanzenshuu

Traduction : Matthanor

Matthanor

Matthanor
Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !

Ne loupez pas l'info !

Dragon Ball Super - Le casting commente la fin de la série - Tournoi du Pouvoir - Survie de l'Univers - Fin de DBS

Dragon Ball Super – Le casting commente la fin de la série

Dragon Ball Super – Le casting commente la fin de la série A l’occasion de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *