Accueil / Œuvres de Toriyama / Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 décembre 2020
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 décembre 2020
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 décembre 2020

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 décembre 2020

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 décembre 2020


Le projet spécial présenté par le site officiel de Dragon Ball continue. « Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama », une section qui contient des documents rares concernant le maître Toriyama, des interviews, des illustrations, la conception de personnages et autres. Cette section est mise à jour tous les jours, mais conserve le contenu proposé pour seulement 24 heures.

Retrouvez jours après jours, toutes les œuvres de Toriyama sur notre site via ce lien unique : Œuvres de Akira Toriyama.

Au programme cette semaine : Blue Dragon, Dragon Ball, Dragon Quest III et Dragon Quest VI !!!

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 décembre 2020

7 décembre 2020 – Blue Dragon

Le post du 7 décembre nous ramène au 7 décembre 2006 pour la sortie au Japon du RPG Blue Dragon (ブルードラゴン) sur XBOX 360.

Blue Dragon :

Produit par Hironobu Sakaguchi, père de la saga Final Fantasy, l’histoire débute dans un petit village du nom de Talta, où vivent Shu et ses deux amis, Jiro et Kluke. Chaque année, un requin terrestre attaque le village de nos héros, les habitants n’ont alors d’autre choix que de se réfugier sur les hauteurs et de regarder, impuissants, le monstre ravager toutes les habitations. Mais cette année, les trois enfants sont décidés à en finir avec cette créature, qui par le passé, provoqua la mort des parents de Kluke et Shu. Malheureusement, le plan qu’ils avaient préparé tourne mal. Ils se retrouvent embarqués dans une forteresse volante qui se révélera être celle de Nene, un personnage puissant qui, aux côtés d’une ancienne civilisation gardienne d’un pouvoir puissant que l’on croyait disparu, menace le sort du monde et de ses habitants.

Enthousiasmé par leur collaboration sur Chrono Trigger, Sakaguchi a demandé à Toriyama de participer à la production de ce jeu. Toriyama-sensei a ainsi participé à la création du logo de la série et du design des personnages, l’illustration de la boite de jeu et de différentes affiches promotionnelles.

Le site officiel se concentre ici sur le jeune Shu (シ ュ ウ – Shū), un jeune homme téméraire mais avec un fort sens de la justice. Toriyama a commenté à son propos « Parmi tous les personnages que j’ai dessinés, je pense que Shū est l’archétype du Vrai Héros », à la fois un peu cliché mais également très simple.

Shu - Blue Dragon
Shu – Blue Dragon

Blue Dragon est un jeu vidéo de rôle sorti sur Xbox 360 en 2006 dans l’archipel japonais, le 24 août 2007 en Europe et 4 jours plus tard aux États-Unis. Il a été développé par Mistwalker et édité par Microsoft Studios, sous la responsabilité de Hironobu Sakaguchi. Akira Toriyama a réalisé le character design. Grâce au succès obtenu, le titre compte aujourd’hui deux suites : Blue Dragon Plus, distribué en Septembre 2008 sur Nintendo DS; Blue Dragon : Awakened Shadow, sorti en octobre 2009 également sur Nintendo DS.

Une série d’animation de 51 épisodes a été produite et diffusée à partir du 7 avril 2007 sur TV Tokyo, utilisant des voix différentes et des histoires non reliées au jeu vidéo. Une seconde saison, Blue Dragon : Trials of the Seven Shadows (BLUE DRAGON 天界の七竜, Burū Doragon : Tenkai no Shichiryū) a été diffusée à partir du 5 avril 2008 sur la même chaîne. En France la série a été diffusée à partir du 20 mai 2009 sur Nickelodeon en version censurée, puis à partir du 4 janvier 2010 sur Game One en version intégrale.

 

8 décembre 2020 – Dragon Quest III

Le post du 8 décembre nous ramène au 8 décembre 2000 pour la sortie au Japon du remake GameBoy Color du jeux vidéo Famicom (NES) Dragon Quest III (ドラゴンクエストIII そして伝説へ…, Doragon Kuesuto Surī Soshite Densetsu e…, Dragon Quest III : et la légende fut…). Produit par Enix et développé par Chunsoft en tant que RPG, DQIII fait partie de la longue liste de la franchise principale de “Dragon Quest” et constitue le troisième titre publié pour la ligne narrative principale. Dragon Quest III était un véritable ancêtre du genre du jeu de rôle en monde ouvert, non seulement par son histoire, mais aussi par la réaction du public et de l’introduction du cycle continu du jour et de la nuit, mais également du système novateur de changement de classe qui aurait influencé le gameplay de tous les jeux de rôle sortis à partir de 1988, y compris la série Final Fantasy.

Précédents articles sur Dragon Quest III :

Le jour de son seizième anniversaire, le jeune homme, appelé à devenir le légendaire héros Roto (l’ancêtre des héros de Dragon Quest I & II donc), se présente devant le roi d’Aliahan qui lui confie la lourde tâche de reprendre la quête entamée par son père disparu en allant défier le démon Baramos et ses sbires.

Dragon Quest III
Dragon Quest III

Comme déjà vu de très nombreuses fois déjà dans cette rubrique, Akira Toriyama participe depuis le début à la série Dragon Quest sur les illustrations, monstres, personnages.

Le site officiel se concentre ici sur l’illustration de la box art japonaise de l’édition GBC du jeu : une œuvre qui représente le héros et ses trois alliés – respectivement le vagabond, le guerrier et le mage – qui volent sur Rāmia (ラ ー ミ ア), le phénix légendaire qui aidera le groupe à atteindre le repaire de Baramos. C’est la première fois que Toriyama dessine Rāmia pour une image promotionnelle du jeu.

Dragon Quest III
Dragon Quest III

L’illustration a été réutilisée sur le guide officiel du remake.

Mais la version nord-américaine du jeu a connu une autre illustration avec des traits plus réalistes et plus sérieux.

Il existe en fait huit versions de Dragon Quest III : l’original pour NES de 1988 ; le remake pour SNES de 1996 ; un remake pour Game Boy Color en 2000 ; une édition mobile en 2009 avec une réédition pour smartphones iOS / Android en 2014 ; un remake pour la Wii en 2011 ; une sortie sur PlayStation 4 et Nintendo 3DS exclusive japonaise du 24 août 2017 et une version Switch en septembre 2019. Les versions Famicom et GBC sont arrivées en Amérique du Nord en 1991 et 2001 sous le titre « Dragon Warrior » tandis que les éditions IOS – Android et Switch sont disponibles à l’international.

Un manga a été tiré du jeu. Dragon Quest: Emblem of Roto (ドラゴンクエスト列伝 ロトの紋章, Doragon Kuesuto Retsuden: Roto no Monshō) est un manga écrit par Chiaki Kawamata et dessiné par Kamui Fujiwara. Il a été prépublié dans le magazine Monthly Shōnen Gangan entre mars 1991 et mars 1997 et a été compilé en un total de 21 volumes par Enix. La version française est publiée par Ki-oon depuis mai 2014.

Il a été adapté en comic CD en octobre 1994, et en film d’animation en avril 1996. En juin 2011, le manga s’est écoulé à 15 000 000 d’exemplaires.

 

9 décembre 2020 – Dragon Quest VI

Le post du 9 décembre nous ramène au 9 décembre 1995 et la sortie au Japon sur Super Nintendo / SNES du jeu vidéo « Dragon Quest VI : Le Royaume des Songes » (ドラゴンクエストVI 幻の大地). Produit par Enix et développé par Heartbeat comme un RPG. Il fait partie de la longue franchise des Dragon Quest et est le 6ème opus sur la ligne narrative principale.

Dragon Quest VI :

Le jeu commence autour d’un feu de camp. Le héros est réveillé par Émilie, un mage puis ils sont rejoints par Olivier, le gros costaud. Ils montent sur le dos d’un dragon et partent vers le château de Meurtor, le roi des ténèbres. Leur but est de détruire ce dernier pour ramener la paix sur Terre. Mais Meurtor est très puissant, et les fera disparaître. Après cette confrontation, le héros se retrouve chez une petite fille, sa petite sœur nommée Mélodie, dans le Pic des Tisseurs…

Dragon Quest VI est le troisième opus de la trilogie de Zénithia.

Comme déjà vu de très nombreuses fois déjà dans cette rubrique, Akira Toriyama participe depuis le début à la série Dragon Quest sur les illustrations, monstres, personnages.

Dans cette nouvelle mise à jour dédiée à Dragon Quest VI, le site officiel se concentre sur le personnage du héros avec une image créée par Toriyama pour la version Super Famicom du jeu. Le site officiel souligne les couleurs vives portées comme une fusion entre les styles japonais et occidentaux. Un design très détaillé avec divers accessoires, une épée dans le dos et un sac pour porter les objets.

Héros Dragon Quest VI
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 décembre 2020

Ce résultat a été celui de plusieurs propositions qui ont été abandonnées et rejetées. Au départ le jeune homme avait été vu comme un personnage seul et assez sérieux, avec des cheveux blond vénitien sous la forme d’un guerrier classique. Cependant, n’était pas assez adapté au contexte, il sera réutilisé pour créer Terry (テ リ ー) : un talentueux épéiste qui se heurtera au groupe du héros plusieurs fois avant d’en devenir membre.

Après la sortie originale du Super Famicom en 1995, Dragon Quest VI a obtenu un remake pour Nintendo DS en 2011 et une adaptation pour les systèmes iOS – Android en 2015. Parmi ceux-ci, seule l’édition Nintendo DS a atteint l’Europe. Le jeu a été adapté en manga « Dragon Quest : The Land of Illusions » (ド ラ ゴ ン ク エ ス ト 幻 の 大地), qui suit largement l’histoire : la série, créée par Masaomi Kanzaki et sérialisée par Enix dans le magazine Mensuel Shōnen Gangan de 1997 à 2001, a un total de dix volumes.

 

10 décembre 2020 – Dragon Quest III

Le post du 10 décembre nous ramène au 10 février 1988 et la sortie au Japon sur Famicom (NES) du jeu vidéo Dragon Quest III (ドラゴンクエストIII そして伝説へ…, Doragon Kuesuto Surī Soshite Densetsu e…, Dragon Quest III : et la légende fut…).

Dragon Quest III

(Pour le reste de la description, voir plus haut au 8 décembre !)

Le site officiel nous présente ici la classe des Guerriers Guerrieri (戦士 Seshi) : l’une des spécialisations de classe pour les alliés du joueur. Les guerriers sont dotés de paramètres d’attaque et de défense élevés et disposent du plus grand choix d’armures et d’armes, mais en même temps ils manquent d’agilité et nécessitent un certain investissement pour que leur équipement soit toujours à la hauteur.

Introduits dans la mécanique du jeu à partir de Dragon Quest III, les Guerriers sont devenus une Classe que l’on pourrait définir comme « omniprésente » dans les titres suivants de la marque, étant inclus à la fois dans les jeux du scénario principal et dans les différents spin-offs pour console et mobile. Dans Dragon Quest III, leur apparence rappelle l’archétype du guerrier fantastique, mais sans  manquer la touche Toriyama : une armure en nuances vives rouge-rose, des armes larges et tranchantes, un bouclier résistant représentant un dragon et un casque décoré latéralement d’ailes épaisses.

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 décembre 2020
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 décembre 2020

 

11 décembre 2020 – Dragon Ball

Le post du 11 décembre nous ramène au 12 mars 1985 pour la sortie au Japon du numéro #15-1985 de l’hebdomadaire Weekly Shonen Jump. Ce dernier contenait le chapitre 15 du manga Dragon Ball.

Nommé « Chi Shinchu, la boule à sept étoiles » (七星球発見), ce chapitre nous montre comment Bulma va finalement récupérer la Dragon Ball à 7 étoiles dans les décombres du château de Gyumao. De son côté, Gokû, va reproduire le kamehameha de Kame Sennin / Muten Roshi.

Le site officiel se concentre sur la page d’introduction du chapitre tel qu’il a été publié dans le Shōnen Jump, incluant donc des petites légendes ci-jointes. La page illustre le jeune Gokû brandissant un San-Jie-Gun (三節棍) : également connu sous le nom de ” Nunchaku 3 branches”, une arme d’arts martiaux chinois composée de trois bâtons de longueur égale réunis par une courte chaîne. Aujourd’hui, elle est considérée comme l’une des armes les plus traditionnelles de la discipline et étudiée uniquement dans des écoles spécialisées et dans le Kobudō d’Okinawa, où elle est connue, en langue japonaise, sous le nom de Sansetsukon ou Sanchakun (littéralement : bâton en trois pièces).

Le Site note son utilisation notamment dans les films de Kung-Fu, un genre qui, comme nous le savons tous, n’est pas par hasard l’un des favoris du maître Toriyama …

Légende :

Alors qu’en est-il de la sixième ?

 

Remerciements : TeamSaiyajin

Matthanor

Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *