Accueil / Œuvres de Toriyama / Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020


Le projet spécial présenté par le site officiel de Dragon Ball continue. « Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama », une section qui contient des documents rares concernant le maître Toriyama, des interviews, des illustrations, la conception de personnages et autres. Cette section est mise à jour tous les jours, mais conserve le contenu proposé pour seulement 24 heures.

Retrouvez jours après jours, toutes les œuvres de Toriyama sur notre site via ce lien unique : Œuvres de Akira Toriyama.

Au programme cette semaine : Dragon Ball (Bardock), Dragon Quest, Toriyama (4-Koma), Cowa et Dr Slump !!!

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020

26 octobre 2020 – Episode of Bardock

Le post du 26 octobre nous ramène au 4 février 2014 avec la sortie au Japon du magazine bimensuel Saikyo Jump. Ce numéro incluait un bonus exclusif : l’édition manga de l’Episode of Bardock (ドラゴンボール エピソードオブバーダック), un court manga en 3 chapitres qui nous conte une fin alternative au TV Special de 1990 intitulé « Le Père de Son Gokû ».

Dans cette version, l’attaque de Freezer sur la planète Vegeta n’a pas tué Bardock qui a été envoyé dans le passé, sur une Planète Vegeta alors nommée Planète Plant et non conquise par les Saiyans. Bardock fera connaissance avec les locaux puis se heurtera à Chilled, un ancêtre de Freezer. Bardock se transformera à cette occasion en Super Saiyan après l’attaque de Chilled sur un enfant.

Cet épisode spécial a été réalisé par Naho Ooishi, auteur d’adaptations comme « Salut ! Son Gokû et ses amis sont de retour ! » de 2008, et du remake « enfant » Dragon Ball SD toujours en cours.

Parmi les différents extras spécialement créés pour le livret de l’« Episode of Bardock », nous trouvons un Q&A inédit qui voit Naho Ooishi interviewer Akira Toriyama. Cette interview « Super Q&A avec Akira Toriyama !! » (鳥山明 先生 超 一 問 一 答 !!), était l’occasion de révéler l’identité de la mère de Gokû – après 30 ans : Gine (ギ ネ, lire Ghi-neh – translittération du mot “Negi” , 葱, oignon-ciboulette). Le site officiel se concentre précisément sur les questions initiales de l’interview, qui parlait de Gine et de sa relation « anormale » avec Bardock. Nous l’avions traduit il y a fort longtemps ici : Episode of Bardock

Gine a fait ses débuts le 4 avril 2013 dans le chapitre spécial Dragon Ball Minus, un one-shot dessiné par Toriyama qui reprenait l’histoire de Bardock et le départ de Gokû de la Planète Vegeta. Ce one-shot a ensuite été ajouté à la fin du manga en volume relié « Jaco The Galactic Patrolman » et a été adapté en 2018 dans le cadre du film DBS : Broly.

Le TV Special « Le Père de Son Gokû » a été diffusé le 17 octobre 1990 entre les épisodes 63 à 64 de la série animée Dragon Ball Z (Saga Namek). Bardock est un personnage créé par Katsuyoshi Nakatsuru, qui était en charge de la production de l’épisode spécial. Toriyama été impliqué qu’en tant que superviseur technique et a corrigé quelques dessins de Nakatsuru.

Néanmoins, Toriyama était fasciné par l’histoire de Bardock et a même décidé d’en faire un caméo dans l’arc Freezer dans le chapitre 307 (numéro #5-1991 du Weekly Shonen Jump) qui introduit le combat entre Gokû et Freezer : peu de temps avant leur affrontement, Freezer remarque une certaine similarité entre Gokû et le « Saiyan qui s’est autrefois opposé à lui » quand il a détruit la Planète Vegeta.

Bardock

Episode of Bardock a fait ses débuts pour la première fois dans le magazine mensuel V-Jump, où il a été publié de juin à août 2011. La même année, la Toei a produit l’adaptation animée, projetée au Jump Festa ’12 du 17 au 18 décembre 2011. Il est accessible en streaming sur le site officiel Jump depuis.

En Europe, l’Episode of Bardock a été diffusé avec le jeu XBOX 360 « Dragon Ball Z Kinnect » (5 octobre 2012) en VOSTFR. Le manga est encore inédit aujourd’hui.

Bardock
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020

 

27 octobre 2020 – Dr Slump

Le post du 27 octobre nous ramène au 11 mars 1980 pour la sortie au Japon du numéro #15-1980 de l’hebdomadaire Weekly Shonen Jump. Ce dernier contenait le chapitre 11 du manga Dr Slump : « Quel œuf ? » (なんのタマゴ?の巻, Nan no tamago? no maki).

Dans cet épisode, le Dr Senbei Norimaki grâce à sa nouvelle invention, emmène les jeunes Arale et Pisuke dans la préhistoire. Un passé lointain où ils récupèrent un œuf mais au lieu d’un dinosaure, c’est Gatchan qui en sort !

Dr Slump
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020

Le site se concentre ici sur l’illustration d’ouverture du chapitre. L’image illustre Aralé portant une curieuse combinaison de shorts de sport classiques pour femmes avec un T-shirt d’uniforme scolaire « style marin ». Elle se met dans la posture d’un combattant souhaitant montrer ses muscles, en contraste avec son visage d’enfant.

Le manga Dr Slump a été publié entre 1980 et 1985 en 18 volumes au format Tankobon. Trois rééditions ont été réalisées ensuite : une aizōban en 9 volumes en 1990 ; une bunkoban toujours en 9 volumes en 1995-1996 ; le kanzenban susmentionné en 15 volumes de 2006 à 2007.

 

28 octobre 2020 – Dragon Quest

Le post du 28 octobre nous ramène en 1986, année qui marqua les débuts de la formidable franchise Dragon Quest. Il s’agit d’une série de jeux vidéo publiés par Enix puis Square Enix, réalisés le plus souvent sous forme de RPG en solo. Tous ces jeux nous ont amené à porter le costume du héros et de voyager dans divers mondes fantastiques afin de délivrer le monde de ses principales menaces. Une franchise à la base très simple mais qui a influencé des mastodontes comme Final Fantasy et en a fait l’un des genres du jeux vidéo les plus populaires.

Comme déjà vu de très nombreuses fois déjà dans cette rubrique, Akira Toriyama participe depuis le début à la série Dragon Quest sur les illustrations, monstres, personnages.

Bestiaire de Dragon Quest :

Parmi ceux-ci, le Diable d’Argent (シルバーデビル Shirubā Debiru), plus connu sous le nom Silvapithecus : monstre de classe démoniaque avec un corps de singe, des griffes acérées comme des rasoirs, de longues oreilles de gobelin, de grandes ailes de chauve-souris, des yeux rouges et un épais manteau argenté. Comme nous pouvons le voir dans la conception de Toriyama, le nom initial devait être « Lesser Daemon » (レッサーデーモン Démon inférieur).

Dragon Quest II :

Silvapithecus a fait ses débuts en 1987 dans “Dragon Quest II : Pantheon des Esprits Maléfiques” (ドラゴンクエストII 悪霊の神々) (26/01/18, 25/01/19), le deuxième titre de la série. Dans cette histoire, ils ont été présentés comme les démons les plus puissants au service du sorcier maléfique Hargon. Ils sont ensuite revenus en tant que monstres communs dans le bestiaire des épisodes V – X – XI ainsi que dans certains spin-off.

Il y a eu différents Silvapithecus, toutes avec un design similaire mais avec des couleurs différentes selon l’endroit rencontré et leurs capacités. Nous pouvons mentionner le Pazuzu (バ ズ ズ, Bazuzu) au manteau bleu et le Batmandrill (デ ビ ル ロ ー ド, également connu sous le nom de BatDemon – Gold Batboon) au manteau jaune, les deux déjà introduits dans Dragon Quest II en tant que Boss aux côtés du Silvapithecus.

 

29 octobre 2020 – Battle Royale entre 4-Koma

Le post du 29 octobre nous ramène au 20 décembre 1986 avec la sortie au Japon du numéro spécial hors sérialisation du Super Jump (スーパージャンプ) : revue née en parallèle du Shōnen Jump et destinée à un public plus adulte.

4-Koma :

Ce numéro « hors-série » a été présenté comme une édition spéciale du Shōnen Jump et est allé offrir aux lecteurs des ouvrages inédits et uniques crées spécialement par les auteurs les plus importants de l’époque. Parmi les différents contenus, le site mentionne à nouveau « Battle Royale en  4-Koma » (激突! 4コマ競作バトルロイヤル) : un petit concours qui a réuni quelques-uns des auteurs du Jump les plus renommés en publiant des short-story ironiques et cinglantes. Akira Toriyama a lui choisit 2 histoires sensuelles…

Semblable à « Athlète », la deuxième histoire de Toriyama est basée sur l’humour autour de la … performance. « Repas » (お食事) nous raconte l’histoire d’un couple à l’allure aristocratique : un homme élégant toujours en costume, une belle femme aux bonnes manières. Mais ce n’est qu’une apparence. A chaque repas, il ne fait que critiquer chaque plat qu’elle prépare. Au lit cependant, la situation est complètement inversée et c’est elle qui le critique.

Curieusement, on constate que « Athlète » et « Repas » se terminent tous les 2 par le même dessin : les deux amants au lit, avec lui embarrassé et elle avec des froncements de sourcils et une cigarette à la main. Les deux 4-Koma n’ont jamais été réimprimés dans les collections dédiées à Toriyama et sont donc toujours exclusifs au Super Jump.

Les Yonkoma ou 4-Koma (4コマ漫画 – manga en 4 vignettes) sont des histoires courtes développées en 4 vignettes. Ce sont des histoires auto-concluantes dans cet intervalle.

Suite à la sortie du numéro spécial sérialisation de 1986, Super Jump a été lancé de manière indépendante vers la fin 1988 et a poursuivi sa sérialisation d’abord de manière mensuelle puis bimensuelle jusqu’en novembre 2011. Cette année-là, la Shueisha a décidé de combiner les magazines Super Jump et Business Jump – destinés à un public adulte – donnant naissance au Grand Jump.

 

30 octobre 2020 – Cowa

Le post du 30 octobre nous ramène au 12 décembre 1997 pour la sortie au Japon du numéro double #4-5-1998 de l’hebdomadaire Weekly Shonen Jump. Ce dernier contenait le Calendrier officiel du Jump 1998.

Nous avions déjà abordé Cowa ! dans cette rubrique :

Ce calendrier en format portrait a été réalisé en 3 pages de 4 mois chacune. Chaque page était consacrée à une série très connue et sérialisée à ce moment-là : Seikimatsu Leader den Takeshi! par Mitsutoshi Shimabukuro avec les mois de septembre à décembre; One Piece de  Eiichirō Oda avec les mois de mai à août; COWA! par Akira Toriyama avec les mois de janvier à avril.

A mi-chemin entre Docteur Slump et les aventures de Son Gokû, Toriyama prouve une nouvelle fois au monde entier l’étendue extraordinaire de son talent, tant graphique que narratif. Ces personnages loufoques peuplant un monde magique font de Cowa ! un petit conte moderne convenant parfaitement aux jeunes lecteurs comme à ceux, plus âgés, qui restent fascinés par l’imagination débridée de ce grand maître du manga.

Toriyama propose ici une illustration de Paifu, Arpon, Jsé et Mako chevauchant un dragon géant aux écailles rouges avec des points noirs. Les personnages observent le lecteur avec un regard déterminé et plein de bienveillance.

La sérialisation a débuté le 28 octobre 1997 et a pris fin le 10 mars 1998. Bien qu’il soit encore fatigué de Dragon Ball, Toriyama a accepté de faire Cowa ! pour faire plaisir à son éditeur en chef, une nouvelle fois Kazuhiko Torishima, qui l’a laissé libre de travailler avec plus de légèreté (avec une semaine de repos par mois).

Les 14 chapitres ont été réunis en un seul volume publié en mai 1998 par la Shueisha. Il est sorti en mai 1999 chez Glénat en France.

 

 

Remerciements: teamsaiyajin.it

Matthanor

Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !

5 commentaires

  1. Vous avez marqué 04 avril 2020 au lieu de 2013 pour Jaco the galactic patrolman 😊

    Sinon toujours aussi intéressant, a quand un recueil complet de toutes les œuvres de toriyama ? 🙏

  2. C trop la long la maj de db kakarot pour
    le dlc un pouvoir s’éveille parti 2
    Est-ce que quelqu’un aurait des nouvelles et une date précise pour sa sortie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *