Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020


Le projet spécial présenté par le site officiel de Dragon Ball continue. « Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama », une section qui contient des documents rares concernant le maître Toriyama, des interviews, des illustrations, la conception de personnages et autres. Cette section est mise à jour tous les jours, mais conserve le contenu proposé pour seulement 24 heures.

Retrouvez jours après jours, toutes les œuvres de Toriyama sur notre site via ce lien unique : Œuvres de Akira Toriyama.

Au programme cette semaine : Dragon Ball, DBZ Kakarot, Dragon Quest et Chrono Trigger !!!

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020

25 février 2020 – Chrono Trigger

Le post du 25 février nous ramène au 11 mars 1995 et la sortie au Japon du jeu Super Nintendo / SNES « Chrono Trigger ». Un jeu de rôle / RPG inoubliable tant par la qualité de son gameplay, ses musiques, son histoire ou encore le design de ses personnages. Ce jeu a été développé par une Dream Team composée par Square à l’époque : Hironobu Sakaguchi, Yūji Horii, Kazuhiko Aoki, Nobuo Uematsu et Akira Toriyama.

Chrono Trigger a été présenté à plusieurs reprises ici :

Le titre raconte les actes héroïques d’un groupe d’aventuriers qui voyagent à travers le temps pour sauver l’avenir de leur monde, menacé par le parasite extraterrestre Lavos. En utilisant la machine à remonter le temps Epoch et le Chrono Trigger, un objet capable de manipuler le flux du temps, le groupe (qui s’agrandira chapitre après chapitre) parcourra l’histoire – de la Préhistoire à la fin du temps – afin de sauver la vie de Chrono, tué par Lavos en 12 000 ans avant notre ère. Une histoire relativement simple depuis le début, mais qui, dans sa narration, parvient à faire référence à des événements mythologiques, des légendes, à une histoire réelle et même à la Bible.

Akira Toriyama-sensei a été impliqué dans la production en tant que character designer et illustrateur. Le site officiel de Dragon Ball nous montre ici une illustration qui met en scène Frog, Chronos et Lucca contre le Roi Démon Magus.

Chrono Trigger
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020 – Chrono Trigger

Chrono Trigger est un succès critique et commercial. Au moment de sa sortie, il est vu comme un chef-d’œuvre, atypique et innovant, rapidement considéré comme révolutionnaire. La plupart des observateurs et les fans le jugent comme un jeu culte, étant l’un des meilleurs jeux vidéo de rôle et l’un des meilleurs jeux de tous les temps. Il est réédité plusieurs fois, notamment en 1999, puis 2001. En novembre 2008, il est adapté sur Nintendo DS au Japon puis en Amérique du Nord, avant de sortir en février 2009 en Europe, traduit notamment en français. À partir de 2011, il est réédité sur plusieurs plates-formes mobiles, sur console et sur PC. Le succès de Chrono Trigger permet la création d’une suite, Chrono Cross, éditée en 1999. Une conversion Steam a été réalisée en février 2018.

 

26 février 2020 – Dragon Ball Tenka’ichi Densetsu (ドラゴンボール 天下一伝説)

Le post du 26 février nous ramène au 7 juillet 2004 avec la publication au Japon du “Dragon Ball Tenka’ichi Densetsu” (ドラゴンボール 天下一伝説) : guide officiel publié par la Shueisha de la première série animée Dragon Ball. Avec une couverture particulière, conçue à quatre mains par l’animateur historique et créateur de personnages Katsuyoshi Nakatsuru et par Akira Toriyama-sensei (qui a conçu la mise en page générale). Le guide propose des informations sur le contenu et la production de la première série animée ; des biographies des différents personnages qui y ont participé ; une galerie avec les principales images promotionnelles ; une série d’interviews très riche répartie entre les comédiens et l’équipe de production.

Le Site Officiel se concentre ici sur l’une des interviews incluses : la “table à trois” entre le maître Akira Toriyama, le scénariste Takao Koyama et la comédienne de doublage Masako Nozawa (Gokû, Gohan, Goten …) ! Une interview qui parle des différentes curiosités derrière la production de la première série et de ses différents personnages, notamment Gokû.

L’extrait cité sur le Site officiel montre le début de la Q&A, avec le maître Toriyama qui parle de son “modus operandi” en écrivant l’histoire et révèle la raison de la création des Dragon Ball. Sujets parfaitement pertinents, étant donné que ce 26 février tombe le 34e anniversaire de la transmission du premier épisode de Dragon Ball au Japon !

Q : Quand on parle de Dragon Ball, bien sûr, il y a Gokû. Jusqu’où aviez-vous réfléchi à l’histoire de Gokû au début de la sérialisation ?

Toriyama : En fait, je n’avais pas pensé à grand-chose. Je n’avais pensé à Gokû comme étant un extraterrestre jusqu’à ce que Vegeta arrive, et je pense que je voulais faire à la base de sa transformation en singe géant, une sorte de « Transformation » comme les loups-garous. Le fait d’arriver, au cours de l’écriture, au fait que « Gokû est vraiment un extraterrestre ! » fut quelque chose qui m’a moi-même pris par surprise. (rires) A tous les niveaux, j’avais une seule pensée c’était « de m’inspirer des Pérégrinations vers l’Ouest, avec un peu de kung-fu dedans. » J’étais préparé à terminer l’histoire en 10 semaines si jamais c’était un bide.

Koyama : Qu’en est-il de l’idée des 7 Dragon Balls ?

Toriyama : J’ai pensé que ça serait mieux si, au-delà de l’histoire de Pérégrination vers l’Ouest, il y avait plus d’activités liées à des magazines pour garçons. C’est comme un composant de jeu-vidéo où ils doivent récupérer des choses. Dans ce cas, ensuite, il serait plus simple de comprendre qu’ils auraient leurs vœux exaucés s’ils rassemblaient les Dragon Balls. J’ai donc continué là-dessus sans penser à ce que Gokû et les autres pourraient demander.

Nozawa : Pourquoi y-en-t-il sept ?

Toriyama : Pour aucune raison en particulier. Cela me semblait juste un bon nombre. (rires)

Q : Y-a-t-il une raison pour que Gokû ait la Dragon Ball à quatre étoiles ?

Toriyama : Pas de raisons particulières. (rires) Je me suis juste dit que si c’était la boule à une étoile ou celle à sept étoiles, ce serait trop simple. Le fait que chaque boule ait des étoiles à l’intérieur était aussi simple, pour que ce soit facile de savoir quelle boule est laquelle. De toute façon, à cette époque, alors que je débutais comme artiste mangaka, mon éditeur me disait tout le temps que « un manga shonen devait être simple à comprendre ! ». Même maintenant, c’est resté encré en moi !

Dragon Ball Tenka’ichi Densetsu (ドラゴンボール 天下一伝説)
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020 – Densetsu

Bien qu’il traite de la première série de Dragon Ball et donc de la première partie de l’histoire, le Dragon Ball Tenka’ichi Densetsu est le deuxième volume des guides « Densetsu ». En 2003, “Dragon Ball Z: Son Goku Densetsu” a été publié.

 

27 février 2020 – Dragon Quest

Le post du 27 février nous ramène en 1986, année qui marqua les débuts de la formidable franchise Dragon Quest. Il s’agit d’une série de jeux vidéo publiés par Enix puis Square Enix, réalisés le plus souvent sous forme de RPG en solo. Tous ces jeux nous ont amené à porter le costume du héros et de voyager dans divers mondes fantastiques afin de délivrer le monde de ses principales menaces. Une franchise à la base très simple mais qui a influencé des mastodontes comme Final Fantasy et en a fait l’un des genres du jeux vidéo les plus populaires.

Comme déjà vu de très nombreuses fois déjà dans cette rubrique, Akira Toriyama participe depuis le début à la série Dragon Quest sur les illustrations, monstres, personnages.

Bestiaire de Dragon Quest :

Parmi ceux-là, Chimera (キメラ- Kimera) : inspirée de la créature mythologique bien connue qui unit les gènes de différents animaux. Toriyama-sensei a décidé de donner sa propre vision d’une chimère dans Dragon Quest, avec un corps de serpent dodu, et la tête, le cou et les ailes d’un vautour. Un design effrayant mais aussi ironique. Chimera est capable d’utiliser la force physique mais aussi magique.

Kimera Chimera Dragon Quest
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020 – Dragon Quest

 

28 février 2020 – Dragon Ball Z Kakarot

Le post du 28 février nous ramène au 16 janvier 2020 et la sortie du jeu action-RPG « Dragon Ball Z : Kakarot » (ドラゴンボールZ KAKAROT). Développé par Cyberconnect2, ce titre retrace fidèlement l’histoire originale de Dragon Ball Z. Il propose de revivre l’ensemble des aventures du point de vue de Gokû et de ses alliés les plus directs, ainsi que de nombreux détails secondaires qui ont été approfondis, ainsi que des informations inédites.

Bien qu’il n’y ait pas une implication constante, Toriyama-sensei a participé à sa manière au projet Kakarot, en proposant plusieurs idées narratives et en fournissant des informations inédites révélées dans les missions annexes (la drogue animalina par exemple). De plus, la conception d’un nouveau personnage de sa main est également incluse : il s’agit de Bonyu (ボニュー).

DBZ Kakarot Bonyu
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020 – DBZ Kakarot Bonyu

Originaire de la même planète que Jeece, Bonyu était membre du Commando Ginyu et de l’armée de Freezer donc. Mais elle s’est éloignée de ce dernier parce que ses poses spéciales n’étaient pas à la hauteur et parce qu’elle ne supportait pas devoir en faire. Dans Kakarot, c’est Bulma qui recréé de manière digitale Bonyu, en utilisant ls données récupérées du vaisseau spatial qu’à utiliser Gokû pour échapper à l’explosion de Namek puis revenir sur Terre. Bonyu se présente ensuite aux joueurs dans un mode entraînement spécial, comme partenaire d’entraînement.

Bonyu, comme pour le reste des noms du Commando Ginyu, est un jeu de mot sur les produits laitiers. Ici, son nom est dérivé de “母乳” (Bonyū), qui signifie « Lait maternel ».

DBZ Kakarot Bonyu
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 24 février au 1er mars 2020 – DBZ Kakarot Bonyu

Dragon Ball Z : Kakarot est disponible sur PS4, XBOX ONE, PC Steam depuis le 17 janvier 2020.

Remerciements: teamsaiyajin.it

Matthanor

Matthanor
Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !

Ne loupez pas l'info !

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 9 au 15 mars 2020

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 9 au 15 mars 2020

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 9 au 15 mars 2020 Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *