Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 15 au 21 avril 2019

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 15 au 21 avril 2019

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 15 au 21 avril 2019


Le projet spécial présenté par le site officiel de Dragon Ball continue. « Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama », une section qui contient des documents rares concernant le maître Toriyama, des interviews, des illustrations, la conception de personnages et autres. Cette section est mise à jour tous les jours, mais conserve le contenu proposé pour seulement 24 heures.

Retrouvez jours après jours, toutes les œuvres de Toriyama sur notre site via ce lien unique : Œuvres de Akira Toriyama.

Au programme cette semaine : Akira Toriyama, La Résurrection de F, l’île d’Araï, Jump Force et Mami Koyama

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 15 au 21 avril 2019

15 avril 2019 – Toriyama Bird Land Press

Le post du 15 avril nous ramène en 1982, avec  le tout premier numéro de la Bird Land Press, la newsletter du  fan club de Toriyama : « Le Club de Préservation d’Akira Toriyama » (鳥山明保存会), ouvert de 1982 à 1987. Publié tous les deux mois, la Bird Land Press a été produite en 100000 exemplaires, réservés aux membres du club, avec un contenu d’environ 26 pages répartis en thématiques : Mise à jour des travaux du maître, anecdotes personnelles, illustrations exclusives, messages, citations et histoires jamais publiées. La Bird Land Press a été produite jusqu’à la fermeture du fan club en 1987, avec 25 numéros. Vers la fin, cette newsletter n’était plus distribuée de manière bimensuelle mais à un rythme non défini.

Les cartes postales du “Club de Préservation d’Akira Toriyama » (鳥山明保存会) :

Pour cette newsletter, Akira Toriyama a créé un petit logo : un petit oiseau portant un casque d’aviateur placé sur un crayon. Le choix de l’oiseau comme mascotte était lié à un jeu de mot concernant le nom de famille de Toriyama : le terme Tori  (鳥) peut se traduite par « oiseau ». Il s’agit de la même signification concernant la création du Bird Studio fondé en 1982 par Toriyama. Cet oiseau aviateur a été utilisé comme logo sur tous les produits créés pour la Bird Land Press. Le numéro 1 de cette newsletter contient donc le logo comme personnage principal.

Comme indiqué par le site officiel, le premier numéro de Bird Land Press comprenait un reportage sur la “grande exposition” de Weekly Shonen Jump, tenue du 15 au 16 mai 1982, ainsi qu’une séance de questions-réponses avec le rédacteur en chef Kazuhiko Torishima, encore en activité avec Toriyama sur la sérialisation du Dr Slump.

 

16 avril 2019 – Mami Koyama – Polka Dot Magic

Le post du 16 avril nous ramène au 5 mars 1984 et la sortie du Japon du disque Polka Dot Magic (ポルカ ドット マジック, label Victor) de Mami Koyama, comédienne de doublage japonaise bien connue de notre univers pour être la voix d’Arale Norimaki de la série « Dr Slump » et des caméos réguliers du petit robot.

« Polka Dot Magic » est le troisième album de Koyama en tant que chanteur et Akira Toriyama se vante d’une participation très spéciale à ce projet. En fait, comme il le dit sur le site officiel, en plus de lui confier l’illustration de la pochette de l’album, la comédienne de doublage a également réussi à faire écrire à Toriyama-sensei le texte de deux chansons du disque : Crilla et Helicopter. Apparemment, l’enthousiasme de Koyama était très grand mais a été mis à rude épreuve par les hésitations de Toriyama. Après l’illustration antérieure de l’album voici l’illustration postérieure.

Mami Koyama est également la chanteuse sur le thème principal de Dr Slump « Nchan-chan Song ».

 

17 avril 2019 – Jump Force

Le post du 17 avril nous ramène au 14 février 2019 et la sortie au Japon du jeu crossover « Jump Force ». Produit par Bandai Namco et développé par Spike Chunsoft, le titre est le cinquième jeu réalisé en collaboration avec la Shueisha afin de célébrer le 50ème anniversaire de la revue Weekly Shonen Jump.

Jump Force se présente au public comme un jeu crossover dans lequel il réunit le Jump World, création de la Shueisha avec la Terre du monde réel. Le mode histoire s’articule autour d’une distorsion spatio-temporelle soudaine qui a uni le monde réel et celui fictif du Jump World. Deux mondes qui ensemble, doivent combattre un mal commun : la belle Galena et le corpulent Kane. A l’origine de ce chaos interdimensionnel, les deux ont l’intention de « recréer le monde », mais pour cela, ils doivent d’abord détruire celui qui existe : le nôtre.

Pour lutter contre cet objectif insensé, la Jump Force, une association de guerriers dirigée par le J-Force Director Glover, et assistée par le robot guide Navigator. Le joueur entrera dans ce monde grâce à son avatar qui recevra des pouvoirs surhumains comme les autres héros, grâce au Cosmic Cube, un mystérieux cube magique doté d’un énorme pouvoir créé par l’Onyx Book, un livre aux origines inconnues qui accompagnera n’importe quel camp : le bien ou le mal.

Bien que Dragon Ball ne soit qu’une des nombreuses séries participant à ce jeu, Akira Toriyama a été réquisitionné par la Shueisha afin de s’occuper du design des personnages inédits du mode histoire : Galena, Glover, Kane et Navigator. Le site officiel se concentre ici sur l’illustration de Glover (グラバー Gurobā), un homme à fort caractère et possédant une grande connaissance du Jump World, et qui nous guidera dans cette guerre contre Galena et Kane.

Le jeu est sorti le 15 février 2019.

 

18 avril 2019 – La Résurrection de ‘F’

Le post du 18 avril nous ramène au 18 avril 2015 et la sortie au Japon du film « Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’ » (ドラゴンボールZ 復活の「F」). Quinzième film de la franchise Dragon Ball Z, le film a été produit par la Toei Animation et distribué par la 20th Century Fox en 2D, 3D et en exclusivité 4DX au Japon.

Dirigé par Tadayoshi Yamamuro, l’histoire est directement liée au film précédent de 2013, Dragon Ball Z : Battle of Gods et voit l’armée de Freezer se mobiliser pour récupérer les sept Dragon Balls pour ramener l’empereur du mal à la vie. Une fois ressuscité, Freezer ne pense qu’à se venger des saiyans qui l’ont vaincu. Il s’entraîne pour la première fois et obtient une nouvelle transformation. Il aura à faire face à Gokû et Vegeta qui sous la coupe de Whis, ont obtenu eux aussi une nouvelle puissance : celle du Super Saiyan God Super Saiyan ou encore Super Saiyan Blue.

Toriyama-sensei s’est impliqué en profondeur dans la production, s’occupant personnellement de superviser le scénario, du design des personnages et de l’intrigue. Le site officiel rend hommage au maître ici avec des designs de Gokû et de Vegeta en Super Saiyan Blue.

De plus, l’image nous montre des annotations de Toriyama-sensei, avec le symbole sur l’uniforme, donné par Whis et nous donne son explication.

 

19 avril 2019 – L’île d’Araï

Le post du 19 avril nous ramène au 20 avril 1979 avec la parution au Japon d’un numéro spécial du Weekly Shonen Jump et la publication du one-shot « Une journée sur l’île » (本日のハイライ島).

L’histoire nous parle de Kanta , un collégien qui vit sur l’île de Highlight : un lieu où l’étrange… Kanta, un jeune gourmand voit sa vie perturbée par une carie douloureuse. Il devra affronter le sadisme d’un docteur à tête de chèvre, le docteur Yagi qui ne semble pas bien connaître son métier et qui tentera de lui arracher sa dent par tous les moyens possibles.

L’ile d’Araï aujourd’hui (Today’s Haraï Island, Akira Toriyama, mars 1979). Cette histoire, publiée dans “Weekly Shonen Jump Special” en mars 1979 et édité en français en 1998 par Glénat dans Akira Toriyama Histoires Courtes volume 2.

 

Remerciements: teamsaiyajin.it

Ne loupez pas l'info !

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 janvier 2019

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 7 au 13 janvier 2019 Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *