Accueil / Œuvres de Toriyama / Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 12 au 17 juillet 2021
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 12 au 17 juillet 2021
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 12 au 17 juillet 2021

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 12 au 17 juillet 2021

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 12 au 17 juillet 2021


Le projet spécial présenté par le site officiel de Dragon Ball continue. « Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama », une section qui contient des documents rares concernant le maître Toriyama, des interviews, des illustrations, la conception de personnages et autres. Cette section est mise à jour tous les jours, mais conserve le contenu proposé pour seulement 24 heures.

Retrouvez jours après jours, toutes les œuvres de Toriyama sur notre site via ce lien unique : Œuvres de Akira Toriyama.

Au programme cette semaine : Dragon Ball, DBZ et le film DBZ Les Mercenaires de l’Espace !!!

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 12 au 17 juillet 2021

12 juillet 2021 – Dragon Ball

Le post du 12 juillet nous ramène au 18 février 1986 pour la sortie au Japon du numéro #12-1986 de l’hebdomadaire Weekly Shōnen Jump. Ce dernier contenait le chapitre 62 du manga Dragon Ball : « La situation est critique ! Technique de dédoublement » (危き機き!分ぶん身しんの術じゅつKiki! Bunshin no Jutsu). Le Ninja Violet – Murasaki – a du mal à venir à bout de Gokû et utilise la technique du dédoublement (Bunshin no Jutsu) et fait alors apparaître 4 ninjas ! Il se trouve que ce sont en fait ses frères quintuplés. Gokû lui utilisera une vraie technique, le Zanzōken ou image rémanente.

Le site officiel nous présente ici une illustration par Toriyama de Gokû tenant son Nyoi-Bō, prêt à l’attaque devant un Shenron moins enfantin qu’auparavant. Une image très « cool » qui met en valeur les 2 protagonistes et qui résume le pitch du manga ! Cette illustration a été réalisée pour fêter la sortie de l’anime mais également la première année de sérialisation du manga !

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 12 au 17 juillet 2021
Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – Semaine du 12 au 17 juillet 2021

 

13 juillet 2021 – Dragon Ball

Le post du 13 juillet nous ramène au 4 juillet 2003 avec la publication au Japon du tome 15 de l’édition Kanzenban (Perfect Edition) du manga Dragon Ball. Cette édition spéciale proposait la série complète en 34 volumes d’environ 15 chapitres, imprimés au format Kanzenban.

Perfect Edition de Dragon Ball :

Le format « Perfect Edition » en France (Kanzenban) propose des volumes plus volumineux que le format classique Tankōbon. Il s’agit de la même édition prestige qu’au Japon. La parution a débuté le 18 février 2009. Baptisée “Perfect Edition” par l’éditeur ou “Ultimate Edition” dans l’ouvrage lui-même, elle adopte notamment un grand format avec des pages en couleurs et de nouvelles couvertures dessinées par l’auteur. Pour la première fois, le manga culte d’Akira Toriyama (le manga le plus lu et vendu dans le monde) est présenté dans les meilleures conditions de lecture. Un grand format qui met en valeur chaque planche, un papier de qualité, une illustration de jaquette inédite et somptueuse. La traduction sera améliorée et encore plus fidèle au texte original. Enfin, la présence de toutes les planches réalisées à l’époque en couleurs, inédites en France !

Le site officiel nous présente ici la couverture du volume 15, correspondant aux chapitres 210 à 224, et au début de ce qu’on appellera en série animée « Dragon Ball Z ». Après son affrontement contre Raditz, Son Gokû qui s’est sacrifié découvre l’au-delà, son Roi Enma et le chemin du Serpent. Son but : se faire entraîner par Kaioh, un grand maître d’arts martiaux.

 

14 juillet 2021 – Dragon Ball

Le post du 14 juillet nous ramène au 10 janvier 1986 pour la sortie au Japon du tome 2 du manga Dragon Ball. Nommé « Kamehameha » chez Glénat (ドラゴンボール危き機き一いっ髪ぱつ Doragon Bōru Kiki Ippatsu – Un moment critique pour les Dragon Balls), ce tome regroupe les chapitres 12 à 24 du manga, dans lesquels, KameSennin éteint la montagne de feu (Mt Frypan), Pilaf invoque Shenron, Oolong obtient sa petite culotte, Gokû se transforme en Oozaru et une fois les méchants vaincus, s’en va retrouver KameSennin pour suivre un entraînement !

Le site officiel se concentre ici sur la page de titre du tome sur laquelle une illustration nous montre Gokû sur un véhicule, parcours la forêt champignon, nous emmenant avec lui à l’aventure !

 

15 juillet 2021 – Dragon Ball SD

Le post du 15 juillet nous ramène au 4 avril 2013 pour la sortie au Japon du tome 1 de Dragon Ball SD. Dragon Ball SD est une réécriture de Dragon Ball pour les plus jeunes, qui a débarqué en novembre 2015 en France chez Glénat. Le SD ici signifie Super Deformed, donc des personnages avec des petits corps et de grosses têtes. Dragon Ball SD est signé Naho Ooishi.

Le site officiel se concentre ici sur le message d’ouverture de Toriyama qui remercie notamment Ooishi de continuer à faire vivre Dragon Ball :

« Cher Naho Ooishi-san, félicitations d’avoir réussi à mettre Dragon Ball SD en volume manga ! Je vous suis vraiment reconnaissant de toujours faire vivre Dragon Ball, en tant que manga jolie, coloré, en mon nom. SVP, prenez soin de Gokû et de ses amis à partir de maintenant ! » (source : kanzenshuu)

 

16 juillet 2021 – DBZ Les Mercenaires de l’Espace

Le post du 16 juillet nous ramène au 10 juillet 1993 et la sortie du 9ème film « Dragon Ball Z : Les Mercenaires de l’espace » (ドラゴンボールZ 銀河ギリギリ!! ぶっちぎりの凄い奴, Doragon Bōru Zetto: Ginga Giri-Giri!! Butchigiri no Sugoi Yatsu, litt. Dragon Ball Z : La Galaxie en danger !! Un homme aux pouvoirs démesurés), film d’animation japonais réalisé par Yoshihiro Ueda. Projeté lors de la Toei Anime Fair de 1993, ce film se positionne peu après les événements contre Cell. Le groupe des guerriers-Z – toujours sans Gokû, qui se trouve dans l’au-delà, participe au Tournoi des Arts Martiaux organisé par le milliardaire Excess Money.

DBZ Les Mercenaires de l’Espace : 

Akira Toriyama a participé au film essentiellement comme Character Designer pour Bojack et ses quatre alliés : Gokua, Zangya, Bujin, Bido). Toriyama-sensei a imaginé les cinq guerriers comme une bande de voyous, de gangsters. Le site officiel nous montre ici le design de Zangya, la seule femme du groupe de mercenaires qui se fait une spécialité dans le ravage des galaxies et de ses habitants !

Les noms de chaque personnage sont tirés de sentiments négatifs :

  • Bojack par exemple provient de Bōjakubujin, qui prend le sens de “arrogant”, “insolent”.
  • Gokua : Dérivé de l’adjectif Gokuaku, “atroce” ou “extrêmement pervers”.
  • Bido : Dérivé de l’adjectif Hidou qui signifie “injuste / inhumain”.
  • Zangya : Dérivé de l’adjectif Zangyaku, ou “cruel / sans pitié”.
  • Bujin : Dérivé de la deuxième partie de Bōjakubujin, ou “inhabitée / désert”.

 

Remerciements: teamsaiyajin.it

Matthanor

Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *