Dragon Ball – Résultats du 3ème Trimestre de l’année fiscale 2024 pour Toei Animation - Dragon Ball Super - France
Dragon Ball – Résultats du 3ème Trimestre de l’année fiscale 2024 pour Toei Animation
Dragon Ball – Résultats du 3ème Trimestre de l’année fiscale 2024 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 3ème Trimestre de l’année fiscale 2024 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 3ème Trimestre de l’année fiscale 2024 pour Toei Animation

La Toei a publié ses comptes du 3ème trimestre de l’année 2024 sur son site officiel, regroupant les mois d’octobre à décembre 2023 (T3 2024)

Résultats 2021  Résultats 2022 Résultats 2023  Résultats 2024  

Elle indique ainsi que son chiffre d’affaires a augmenté de 3.2% pour passer de 65 milliards Yen au T3 2023 à 67 milliards de Yen (420 millions d’euros), pour un revenu net en baisse de 11% (16.5 milliards à 14.5 milliards de Yen en ce T3 2024) notamment dû au fait que le Yen a connu une forte dévaluation monétaire en ce début d’année. Le secteur Films a rapporté 26 milliards de Yen (-10%), les Licences (Propriété intellectuelle) 30 milliards de Yen (-4%) et le merchandising 8.4 milliards (+139% !!).

Dragon Ball – Résultats du 3ème Trimestre de l’année fiscale 2024 pour Toei Animation
Dragon Ball – Résultats du 3ème Trimestre de l’année fiscale 2024 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 3ème Trimestre de l’année fiscale 2024 pour Toei Animation

ContinentVolume global de Vente (Yen)T3 2023 (Yen)
Japon29.902 milliards29.519 milliards
International37.555 milliards35.717 milliards
\Asie15.945 milliards15.694 milliards
\Etats-Unis12.797 milliards11.894 milliards
\Europe7.241 milliards5.670 milliards
\Amérique Latine1.570 milliards2.458 milliard

La Toei explique que ses ventes sont dues notamment aux trois films majeurs de la Toei : Dragon Ball Super Super Hero mais surtout ONE PIECE RED et THE FIRST SLAM DUNK (15 milliards de Yen au box-office japonais). C’est ce secteur notamment qui permet une légère stabilisation des revenus (même si ces revenus déclinent car ces films sont sortis depuis plus d’un an). Par contre, ils sont fortement touchés par la baisse de revenus engendrée par « Les chevaliers du Zodiac » qui à priori n’a pas aussi bien fonctionné que prévu.

Sur les secteurs TV et DVD, la Toei accuse de petites baisses mais indique que c’est du principalement au manque de nouveautés en ce moment et le fait que l’année dernière à la même période, ils étaient en pleine vente des films, des séries…

A l’international, les trois films ont cartonné l’année dernière et la Toei voit cette année une légère baisse du fait de la fin de vente de ces films.

Au Japon ce sont les droits de merchandising et de licences de jeux One Piece qui ont boosté les revenus tandis que ceux concernant Dragon Ball ont diminué au Japon comme à l’international.

Au niveau jeux vidéo, les anniversaires et évènements dédiés, des différents jeux Dragon Ball ont boosté la licence. Mais le niveau global de ventes de licences de jeux vidéo a baissé.

Au global, le TOP 4 des animes de la Toei lui rapporte 48 milliards de Yen (sur 65). Parmi ce top 4, Dragon Ball c’est 14 milliards de Yen pour la Toei (29% des recettes de la Toei) derrière One Piece (16.9 milliards de Yen) ! (sur les licences majeures de la Toei)

 

Ventes Japonaises en droits d’auteurs

Une fois n’est pas coutume, Dragon Ball ne reste pas la franchise la plus lucrative au Japon. De 4.467 milliards de Yen au T3 2023 elle descend à 3.894 milliards de Yen au T3 2024. Dragon Ball est juste derrière One Piece et ses 5.297 milliards de Yen. DB agrandit le gouffre avec Pretty Cure et Sailor Moon et leurs 438 et 205 millions de Yen respectifs.

Une contre-performance pour Dragon Ball au Japon depuis 5 ans. La Toei l’explique par la baisse des ventes de la franchise au niveau national, que ce soit en développement de jeux, en vente de série, films etc…

Ventes de films à l’étranger

En ce qui concerne les licences Films et TV à l’étranger, Dragon Ball dégringole complètement avec seulement 2.597 milliards de Yen derrière One Piece et ses 6.539 milliards de Yen (les ventes des IP et autres droits des films ont cartonné à l’étranger) et devant Slam Dunk avec ses 2.084 milliards (vente du film live). Digimon et ses 684 millions de Yen restent dernier.

De la même façon, les ventes de propriété intellectuelle, la moins bonne vente des séries DB et le fait qu’il n’y a plus de recettes de films plombe la franchise.

Ventes de droits d’auteurs à l’international

La licence à l’étranger reste le secteur entraînant de la Toei et de Dragon Ball, ce qui permet à la franchise de relever la tête et de stabiliser avec un résultat malgré tout en baisse par rapport à l’année dernière avec 7.447 milliards de Yen. One Piece et ses 5.052 milliards de Yen reste 2ème et Digimon 3ème, avec 888 millions de Yen. Slam Dunk ferme la marche, avec 589 millions de Yen.

Pour 2024, la Toei s’attend à des résultats en hausse (faible hausse) mais surtout dus aux ventes à l’étranger facilités par la dépréciation du Yen et la bonne marche de One Piece et Slam Dunk. Concernant Dragon Ball, la Toei nous parle ENFIN de Dragon Ball DAIMA pour l’année 2024 (à l’automne 2024).

Pour l’année fiscale 2024, la Toei prévoit 3 nouveaux titres de films notamment (2 franchises existant déjà au Japon, une nouvelle à l’internationale).

À propos Matthanor

Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *