Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2022 pour Toei Animation
Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2022 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2022 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2022 pour Toei Animation


La Toei a publié ses comptes du 2ème trimestre de l’année 2022 sur son site officiel, regroupant 1er juillet 2021 au 30 septembre 2021. Bien que touché par la pandémie, l’entreprise déclare des chiffres record depuis ses 5 dernières années.

Résultats 2019 

Résultats 2020 

Résultats 2021 

Résultats 2022

Elle indique ainsi que son chiffre d’affaires a beaucoup augmenté pour passer de 24.455 milliards Yen (186 millions €) au T2 2021 à 29.740 milliards de Yen soit une hausse de 21.6 %, pour un revenu net de 8.144 milliards de Yen (soit une hausse exceptionnelle de 45% !). Le secteur Films a rapporté 11.783 milliards de Yen contre 9.502 milliards au T2 2021 (+24%), les Licences 16.733 milliards de Yen (13.811 milliards au T2 2021 / +21%) et le merchandising 978 millions contre 946 millions de Yen au T1 2021 (+3.4%).

Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2022 pour Toei Animation
Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2022 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2022 pour Toei Animation

ContinentVolume global de Vente (Yen)T2 2021 (Yen)
Japon10.317 milliards9.929 milliards
International19.457 milliards14.560 milliards
\Asie10.872 milliards6.072 milliards
\Etats-Unis5.803 milliards5.110 milliards
\Europe2.266 milliards2.855 milliards
\Amérique Latine514 millions521 millions

La Toei est portée par son secteur international en nette hausse (+33%) et le secteur Asie notamment (+79%). La Toei indique dans son rapport que sur cet exercice par le volet international de son activité et notamment les droits de distribution et de développement de la franchise Dragon Ball pour le merchandising et le développement de jeux vidéo a fortement augmenté.

La Toei déplore notamment le peu de production de films cette année du fait de la pandémie et le peu d’évènements et salons pour promouvoir les contenus. La Toei explique aussi sa baisse de chiffre d’affaires par l’excellente année 2020 portée par One Piece Stampede et la retombée des ventes DVD ou diffusion du film DBS Broly.

La licence Dragon Ball restant la plus grande franchise de la Toei avec 9.580 milliards de Yen engrangés (+1 milliards par rapport à 2021).

 

Licences globales Japonaises

Dragon Ball reste la franchise la plus lucrative malgré une baisse cette année. De 3.463 milliards de Yen au T2 2021 elle est passée à 2.731 milliards de Yen au T2 2022 (le plus bas niveau de ces 5 dernières années). Dragon Ball reste loin devant One Piece et ses 1.942 milliards de Yen. DB agrandit le gouffre avec Pretty Cure et Saint Seiya et leurs 209 et 138 millions de Yen respectifs.

Des chiffres qui devraient fortement évolués en 2022 avec la sortie du nouveau film Dragon Ball Super : Super Hero !

Licences vidéo à l’étranger

En ce qui concerne les licences Films et TV à l’étranger, Dragon Ball remonte avec un T2 à 1.630 milliards de Yen (12 millions d’euros) (contre 1.555 milliards de Yen au T2 2021). DB reste à la deuxième place de ce Top-4 derrière One Piece et ses 2.559 milliards et loin devant Sailor Moon et Digimon avec leurs 553 millions et 488 millions respectifs.

Licence Globale à l’étranger

La licence à l’étranger redevient le secteur entraînant de la Toei et de Dragon Ball avec 5.228 milliards de Yen (40 millions d’euros – meilleur résultat de ces 5 dernières années, 45% d’augmentation depuis le T2 2021) très très loin devant One Piece et ses 1.782 milliards de Yen et Slam Dunk avec 1.054 milliards de Yen. Digimon ferme la marche avec ses 695 millions de Yen.

Enfin, il est à noter que dans sa présentation prospective d’ici 2025, la Toei parle de Dragon Ball Super notamment pour son contenu original et le marché international. La Toei indique au moins 10 titres d’ici là (ndlr : pas forcément Dragon Ball), de grands projets ciblés à Hollywood et des « revival » de projet sur une échelle importante. A suivre !

Matthanor

Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.