Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2020 pour Toei Animation
Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2020 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2020 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2020 pour Toei Animation


La Toei a publié ses comptes du deuxième trimestre 2020 sur son site officiel, regroupant Juillet à Septembre 2019. La Toei indique ainsi que son chiffre d’affaires est passé à 29.010 milliards de Yen (240 millions d’euros) contre 25 milliards en 2019. Le secteur Films a rapporté 10 milliards contre 8 en 2019, les Licences 16 milliards de Yen (14.7 milliards en 2019) et le merchandising 2.387 milliards contre 2.148 milliards de Yen en 2019.

Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2020 pour Toei Animation
Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2020 pour Toei Animation
Résultats antérieurs :

Dragon Ball – Résultats du 2ème Trimestre de l’année fiscale 2020 pour Toei Animation

ContinentVolume global de Vente (Yen)T1 2019 (Yen)
Japon15,671 milliards12,653 milliards
International13,428 milliards12,997 milliards
\Asie6,094 milliards5,472 milliards
\Etats-Unis4,332 milliards5,005 milliards
\Europe2,075 milliards1,951 milliards
\Amérique Latine925 millions569 millions

Pour la franchise Dragon Ball, celle-ci atteint 10.803 milliards de Yen et reste la marque la plus rentable de la Toei, dans tous les secteurs.

 

Licences globales Japonaises

Dragon Ball reste la franchise la plus lucrative. De 2.536 milliards de Yen au T1 2020, elle est passée à 4.343 milliards de Yen (36 millions d’euros) au second trimestre. C’est 400 millions de Yen de plus qu’au T2 2019. Dragon Ball reste loin devant One Piece (plus du double) et ses 2.096 milliards de Yen. DB agrandit le gouffre avec Pretty Cure et Saint Seiya et leurs 377 et 188 millions de Yen respectifs.

Licences vidéo à l’étranger

En ce qui concerne les licences Films et TV à l’étranger, Dragon Ball s’en sort bien avec un second trimestre à 1.695 milliards de Yen (14 millions d’euros) (contre 566 millions de Yen au T1 2020). DB fait encore mieux qu’en 2019 avec 80 millions de Yen de plus. DB redevient premier de ce Top-4 devant One Piece et ses 1,412 milliards et loin devant Pretty Cure et Saint Seiya avec leurs 278 millions et 165 millions respectifs.

Licence Globale à l’étranger

La licence à l’étranger redevient le secteur entraînant de la Toei et de Dragon Ball avec 4.765 milliards de Yen (39 millions d’euros). Presque 3 milliards de Yen de plus qu’au T1 2020 et 400 millions de plus par rapport à l’année dernière. Dragon Ball triple ses scores par rapport à One Piece et ses 1.840 milliards de Yen et laisse KO Saint Seiya et Digimon avec leurs 364 et 258 millions de Yen respectifs.

Remerciements : TeamSaiyajin

Matthanor

Matthanor
Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !

Ne loupez pas l'info !

L’artwork de Toyotaro de juin 2019 pour le site officiel de Dragon Ball – To le carotteur

L’artwork de Toyotaro de juin 2019 pour le site officiel de Dragon Ball – To le carotteur

L’artwork de Toyotaro de juin 2019 pour le site officiel de Dragon Ball – To …

Un commentaire

  1. Avatar

    C’est interessant, par contre on sait combien gagne Toriyama sensei en droit d’auteur et autre sur tout ces milliards?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *