Dragon Ball – Résultats du 1er Trimestre de l’année fiscale 2023 pour Toei Animation
Dragon Ball – Résultats du 1er Trimestre de l’année fiscale 2023 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 1er Trimestre de l’année fiscale 2023 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 1er Trimestre de l’année fiscale 2023 pour Toei Animation

La Toei a publié ses comptes du 1er trimestre de l’année 2023 sur son site officiel, regroupant les comptes du 1er avril 2022 au 30 juin 2022. Remise de la pandémie, l’entreprise déclare des chiffres record depuis ces 5 dernières années.

Résultats 2020  

Résultats 2021  

Résultats 2022 

Résultats 2022  

Elle indique ainsi que son chiffre d’affaires a beaucoup augmenté pour passer de 13.187 milliards Yen au T1 2022 à 18.061 milliards de Yen (130 millions d’euros) soit une hausse de 37 %, pour un revenu net de 4.023 milliards de Yen (soit une hausse exceptionnelle de 32% !). Le secteur Films a rapporté 7.684 milliards de Yen contre 4.314 milliards au T1 2022 (+78%), les Licences 9.563 milliards de Yen (8.491 milliards au T1 2022 / +12.6%) et le merchandising 535 millions contre 331 millions de Yen au T1 2022 (+61%).

Dragon Ball – Résultats du 1er Trimestre de l’année fiscale 2023 pour Toei Animation
Dragon Ball – Résultats du 1er Trimestre de l’année fiscale 2023 pour Toei Animation

Dragon Ball – Résultats du 1er Trimestre de l’année fiscale 2023 pour Toei Animation

Continent Volume global de Vente (Yen) T1 2022 (Yen)
Japon 7.691 milliards 5.444 milliards
International 10.409 milliards 7.757 milliards
\Asie 3.304 milliards 3.508 milliards
\Etats-Unis 4.698 milliards 2.873 milliards
\Europe 1.738 milliards 1.114 milliards
\Amérique Latine 669 millions 260 millions

La Toei explique que ses ventes records au 1er trimestre sont dues notamment aux fortes ventes liées à Dragon Ball – Super Hero et ONE PIECE FILM RED. La sortie notamment du film DB Super Hero a boosté les revenus de la société en domestique et à l’international où les droits du film se sont très bien vendus. En effet, par rapport à l’année précédente, les ventes de droits pour les sorties cinéma en Amérique du Nord et dans d’autres pays ont explosé. Le merchandising en Amérique du Nord et en Europe s’est très bien vendu.

Les droits de développement de jeux DB en Chine ont aussi boosté les revenus.

Dans les revenus domestiques sur les licences, il y a une forte hausse des ventes en merchandising du fait des bonnes performances de One Piece et Dragon Ball, notamment dans les secteurs promotionnels liés au film comme les bornes de jeux. Enfin, la Toei précise que les droits de développement de jeux DB ont aussi apporté un surplus de revenu à la société.

La licence Dragon Ball restant la plus grande franchise de la Toei avec 6 milliards de Yen engrangés au T1 2023.

 

Licences globales Japonaises

Dragon Ball reste la franchise la plus lucrative en hausse en ce début d’année. De 1.556 milliards de Yen au T1 2022 elle monte à 1.693 milliards de Yen au T1. Dragon Ball reste loin devant One Piece et ses 1.130 milliards de Yen. DB agrandit le gouffre avec Pretty Cure et Saint Seiya et leurs 110 et 62 millions de Yen respectifs.

Mais la sortie du 11 juin, du film Dragon Ball super – Super Hero rend la Toei très confiante quant aux résultats et projections de fin d’année !

 

Licences vidéo à l’étranger

En ce qui concerne les licences Films et TV à l’étranger, Dragon Ball explose les scores et réalise son meilleur T1 depuis 5 ans avec 1.548 milliards de Yen. DB reste premier devant One Piece et ses 870 millions de Yen (mais le film ONE PIECE FILM RED n’est sorti qu’en août 2022) et loin devant Digimon et Saint Seiya avec leurs 333 millions et 316 millions respectifs.

A noter que les résultats ne prennent que partiellement le lancement du film en août (le 19) aux USA dans plus de 2300 cinémas, et en octobre en France.

 

Licence Globale à l’étranger

La licence à l’étranger reste le secteur entraînant de la Toei et de Dragon Ball avec 2.757 milliards de Yen (meilleur résultat de ces 5 dernières années) très très loin devant One Piece et ses 1.145 milliards de Yen et Digimon avec 325 millions de Yen. Slam Dunk ferme la marche avec ses 255 millions de Yen.

Enfin, il est à noter que dans sa présentation prospective d’ici 2025, la Toei parle de Dragon Ball Super notamment pour son contenu original et le marché international. La Toei indique au moins 10 titres d’ici là (ndlr : pas forcément Dragon Ball), de grands projets ciblés à Hollywood (Saint Seiya par exemple, mais ce n’est pas clair s’il s’agit de la série Netflix ou d’un film à part entière) et des « revival » de projet sur une échelle importante. Quoi qu’il en soit, sur 2023, Dragon Ball va être porté par Dragon Ball Super – Super Hero et la Toei compte également sur le jeu Dragon Ball The Breakers, toujours prévu pour le 13 octobre 2022 – PS4/Switch/Xbox One/STEAM [October 13, 2022]. Bref la Toei en pleine euphorie prévoit un chiffre d’affaire en hausse de 25% en fin d’année.

Matthanor

Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.