Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco
Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco

Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco

Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco


Toei Animation et Bandai Namco ont récemment publié leurs résultats respectifs finaux pour l’année 2018 via leurs sites officiels, et ont notamment révélé les chiffres pour la franchise Dragon Ball.

Année Fiscale 2018

Pour le premier trimestre 2018 : Trimestre 1 2018

Pour le second trimestre 2018 : Trimestre 2 2018

Pour le troisième trimestre 2018 : Trimestre 3 2018

 

Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco

Bandai Namco

Le bilan final 2018 chez Bandai Namco confirme une fois de plus que Dragon Ball reste une franchise à part et la plus rentable tous secteurs confondus. Elle réalise un chiffre d’affaire exceptionnel de 97.9 milliards de Yen soit 749 millions d’euros. Ces gains sont bien supérieurs au 1er trimestre (19,7 milliards de Yen / 151 millions d’euros) puis à la fin du 2ème trimestre (43,1 milliards de Yen / 331 millions d’euros) et enfin du 3ème trimestre avec 65.4 milliards de Yen. Soit une augmentation de 30 milliards de Yen en un seul trimestre (+60%). Ces résultats sont au bilan final 2017 (61 milliards de Yen). En une année fiscale, ce chiffre d’affaire a augmenté de presque 40 milliards de Yen.

Dragon Ball se place également devant Mobile Suit Gundam (68 milliards de Yen en 2018, 74 milliards de Yen en 2017, et One Piece qui est 3ème avec 29 milliards de Yen en 2018 (2017 : 30 milliards).

Les prévisions pour 2019 sont également très bonnes puisque Bandai Namco table sur 80 milliards de Yen sur l’année et 38 milliards au premier trimestre. La firme possède une forte confiance dans l’univers Dragon Ball de Toriyama, suite aux derniers très bons résultats de vente sur la Nintendo Switch de Dragon Ball Xenoverse 2 et du jeu d’Arc System Works (multiplateforme) « Dragon Ball FighterZ » (qui s’est vendu à plus de deux millions de copies en 5 jours et qui est devenu le jeu le plus vite vendu de l’histoire de la série). Mais c’est sans compter également les très bons résultats des jeux mobiles et autres revenus (sponsors, marchandising) de l’entreprise et l’arrivée dernièrement de Dragon Ball Legends sur Mobile.

Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco
Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco

Concernant les jeux et jouets de la franchise, Dragon Ball consolide sa 3ème place en atteignant les prévisions à la fin de l’exercice 2018 (14 milliards de Yen), mais reste loin malgré tout, des indétrônables Kamen Rider et surtout Mobile Suit Gundam qui ont réalisé presque le double du chiffre d’affaire de Dragon Ball en 2018.

Bandai prévoit les mêmes chiffres pour 2019.

Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco

Toei Animation

Toei Animation a également connu des résultats fiscaux 2018 exceptionnels, notamment pour Dragon Ball qui obtient la première place dans chacun des 3 catégories fiscales de l’entreprise. Toei qui a notamment connu une augmentation de 30% de ses ventes. Dans le cas de Toei Animation, le marché occidental notamment a poussé les ventes et a démontré une fois de plus, l’engouement autour du Dragon World.

 

Licence Locale (Japon)

Au niveau de la licence sur le local, au Japon. Dragon Ball est passé de 3.589 milliards de yen (27 millions d’euros) en 2017 à 6.566 milliards de yen (50 millions d’euros) en 2018. Un résultat qui correspond presque au double de 2017 pour la même période. Dragon Ball devance ainsi largement les séries Pretty Cure et Saint Seiya, et notamment One Piece et ses 3.450 milliards de Yen. Il s’agit d’un nouveau record pour une franchise pour Toei Animation. One Piece détenait ce record depuis 2013 et ses 5.254 milliards de Yen.

Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco

Licence vidéo à l’étranger

Dans la section des recettes étrangères liées à la licence et la distribution des produits vidéos, Dragon Ball a multiplié ses gains sur l’année 2018 : avec 579 millions de yen (4 millions d’euros) au premier trimestre en passant par 1,120 milliards de yen (8.4 millions d’euros) au second et 2,121 milliards de Yen au troisième trimestre (16 millions d’euros). La franchise a fini l’année avec 2.739 milliards de Yen contre 2.215 en 2017. Enfin, au classement général, Dragon Ball finit devant One Piece et ses 2.207 milliards de Yen. En troisième et quatrième, nous retrouvons Pretty Cure et Sailor Moon avec moins de 486 et 367 millions de Yen.

Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco

Licence Globale à l’étranger

Dragon Ball connait un véritable succès à l’étranger. Malgré une croissance en baisse pour presque toutes les franchises, DB reste un point fort de Toei Animation à l’étranger. 1,493 milliards de yen au premier trimestre puis 3,515 milliards au second (26,339 millions d’euros) et enfin 3,971 milliards de Yen (27 millions d’euros) au troisième trimestre 2018 pour finir à 5.231 milliards pour le bilan de l’année, ce qui fait de la franchise le produit phare de la Toei. Un chiffre en augmentation de presque 60% par rapport aux résultats de l’année précédente. Nous retrouvons Pretty Cure et Sailor Moon en troisième et quatrième place, et One Piece en seconde loin derrière avec 2.755 milliards de yen.

Dragon Ball – Résultats de l’année fiscale 2018 pour Toei Animation et Bandai Namco

Sources : TeamSaiyajin.it

Ne loupez pas l'info !

Toyotaro donne ses conseils pour bien dessiner Beerus dans l’émission JUMPolice

Toyotaro donne ses conseils pour bien dessiner Beerus dans l’émission JUMPolice

Toyotaro donne ses conseils pour bien dessiner Beerus dans l’émission JUMPolice Le manga de la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *