Dragon Ball Movie Frontline - Interview de Naohiro Shintani

Dragon Ball Movie Frontline – Interview de Naohiro Shintani

Dragon Ball Movie Frontline – Interview de Naohiro Shintani


Le site officiel de Dragon Ball Super nous gâte avec une nouvelle interview du staff du film Dragon Ball Super – Broly ! Et cette fois il s’agit de Naohiro Shintani !! Naohiro Shintani a travaillé sur plusieurs projets d’animation de série de TV comme One Piece et Pretty Cure All Stars New Stage 3. Il est le superviseur de l’animation et le character designer (concepteur de personnage) sur le film Dragon Ball Super – Broly.

Dragon Ball Movie Frontline - Interview de Naohiro Shintani

Dragon Ball Movie Frontline – Interview de Naohiro Shintani

SVP racontez-nous la première fois que vous avez vu Dragon Ball.

Je regarde l’anime depuis que j’étais à l’école élémentaire. Je pense que l’anime est ce qui m’a fait m’intéresser à Dragon Ball en premier, plutôt que le manga. Pleins de personnes que je connaissais, aimaient bien Dragon Ball également. J’allais au cinéma chaque année pour voir les films.

Comment avez-vous eu l’opportunité de devenir superviseur de l’animation pour le prochain film ?

Il y a eu une audition où plusieurs d’entre nous ont dessiné des personnages, puis Toriyama les a tous regardé et il m’a choisi. J’ai dessiné les personnages que Toriyama pensaient être les plus important : Gokû, Vegeta et Bulma. Je n’avais jamais dessiné Dragon Ball depuis que je travaille à la Toei Animation. C’était ma première fois, donc ça semblait très neuf pour moi.

Sur quoi posez-vous plus particulièrement votre attention quand vous dessinez des personnages à votre façon ?

Le style de Toriyama a changé de ce qu’il était, donc c’était difficile de juger de quel style de dessin j’allais m’inspirer. Je crois qu’il ne dessine plus qu’avec son style actuel, donc j’ai senti que je devais dessiner avec ce même style mis à jour.

Tandis que vous travailliez sur vos personnages, y-a-t-il eu un moment où Toriyama a fait des corrections ?

Il y a certaines fois où j’ai reçu des corrections qu’il a faites sur des copies propres des designs. Il semble que j’ai plutôt bien réussi Gokû car je n’ai pas reçu de corrections le concernant. Il a surtout redessiné les personnages féminins. Il a souvent corrigé les courbes de leur corps ou leur visage. Vu qu’il n’y a jamais eu beaucoup de personnages féminins dans Dragon Ball, je me disais qu’il n’y prêtait pas une attention particulière, donc j’ai été plutôt surpris par cet aspect.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le processus de conception des personnages ?

Vers octobre 2017, j’ai soumis plusieurs designs bruts, et une fois qu’ils en ont accepté un, j’ai continué en faisant des copies propres de ces designs. Il y avait quand même quelques feuilles. J’ai également dessiné plusieurs expressions pour chaque personnage, donc le nombre de planches a augmenté rapidement. Pour le seul Gokû, il y a sa version normale et sa version super Saiyan, ainsi que le Super Saiyan God et le Blue.

Dragon Ball Movie Frontline : Interview de Naohiro ShintaniDragon Ball Movie Frontline : Interview de Naohiro Shintani
Dragon Ball Movie Frontline : Interview de Naohiro ShintaniDragon Ball Movie Frontline : Interview de Naohiro Shintani

J’ai utilisé des dessins de Toriyama comme base et j’ai redessiné le tout pour que cela soit acceptable pour l’animation, mais pendant tout ce temps, je me demandais, « est-ce assez bon ? ». Vu que je n’étais pas encore habitué à dessiner Dragon Ball, je me suis aussi inspiré des mouvements et expressions des dessins de Yamamuro. J’ai également revu tous les vieux films. Certains préfèrent l’arc Cell, tandis que d’autres pensent que l’arc Freezer est le meilleur, donc il était difficile de juger quelle époque je devais utiliser pour les dessins. J’aime aussi les dessins du précédent Superviseur de l’animation de la série tv Dragon Ball, Minoru Maeda, du coup, alors que je dessinais, j’espérais apporter les mêmes nuances que lui, avec une touche plus sensible sur les formes et les expressions.

Comment ont été choisis les visuels pour les premiers posters ?

J’ai dessiné le poster en Février 2017. Entre ceux choisis par l’équipe de la publicité et les 5 ou 6 copies que j’ai dessinés, il y en avait environ 15 parmi lesquels choisir. C’est un peu embarrassant à admettre, mais celui avec Gokû tenant Nyoibō, était l’idée de ma femme. Elle aime aussi Dragon Ball, et elle m’a dit « pourquoi ne pas lui faire tenir son Nyoibō ? » Il y avait une illustration d’une page de titre de Gohan enfant tenant le bâton, donc je me suis dit que c’est ce qu’elle avait en tête quand elle me l’a proposé. L’image de Gokû tenant Nyoibō ramène certainement du punch à l’image, mais cela nous ramène aussi un peu en arrière aux débuts de la saga. Quand j’ai dessiné la version actuelle, tout le monde était ravi (rires). Il y avait déjà tellement de dessins reprenant Gokû lançant un kamehameha ou dans une pose de combat, ça a été usé jusqu’à la moelle.

Dragon Ball Movie Frontline : Interview de Naohiro ShintaniDragon Ball Movie Frontline : Interview de Naohiro Shintani

Être superviseur de l’animation fait que vous devez vérifier le travail de tous les animateurs, non ?

C’est cela. Vu que le film est arrivé très rapidement après la série TV Dragon Ball Super, je peux me reposer sur pleins de personnes de talent du staff qui étaient en charge de l’animation sur la série TV. J’ai avec moi des superviseurs en chef de l’animation comme Miyako Tsuji et Takeo Ide, et l’animateur Yūya Takahashi qui agit aussi comme superviseur à mi-temps, donc c’est plein de richesses. Les épisodes de Dragon Ball Super qui ont le droit à l’animation de Takahashi ont reçu une grosse réception de la part des fans, donc j’ai voulu utiliser son travail le plus possible pour répondre à l’attente des fans. Le Directeur Nagamine nous a laissé pas mal d’autonomie et a tout confié aux artistes, donc c’était très agréable pour nous. J’espère que les talents de chacun brilleront aux travers de l’anime.

SVP donnez-nous vos impressions à la lecture de l’intrigue de Toriyama.

Une partie de moi se disait « Whoua, Broly sera présent… ça me rappelle pleins de choses ! », mais en même temps il y a eu beaucoup plus de pressions vu que les vieux films ont été très influents. Ce film nous montre une nouvelle version de Broly écrite par Toriyama, donc la première priorité est de faire accepter cette image aux nouveaux fans. La conception du personnage de Broly est différente de la précédente, donc pour ceux qui le connaissaient déjà, nous espérons qu’ils garderont la nostalgie du vieux Broly, et que leur amour pour ce nouveau Broly continuera de grandir. Ils pourraient se dire que quelque chose cloche au départ, mais le directeur Nagamine s’efforce à faire un film appréciable, donc je suis sûr que tout se passera bien.

Y-a-t-il un aspect sur lequel vous avez été plus consciencieux quand vous dessiniez Broly ?

Je n’ai pas travaillé sur des anime qui possédaient des personnages puissants, très musclés, donc cette partie était compliquée. Même Toriyama a fait des personnages moins musclés que par le passé, donc j’ai fait un effort pour présenter ce style plus petit de muscles comme lui.

Dragon Ball Movie Frontline - Interview de Naohiro ShintaniDragon Ball Movie Frontline : Interview de Naohiro Shintani
Dragon Ball Movie Frontline : Interview de Naohiro ShintaniDragon Ball Movie Frontline : Interview de Naohiro Shintani

Quels sont les aspects des scènes d’actions pour lesquelles vous avez été particulièrement méticuleux ?

Les scènes de vie quotidienne n’ont pas trop d’ombrages, mais quand le film se dirige vers des scènes de combat, l’ombrage augmente et les muscles sortent proprement, amenant un meilleur contraste qui apporte une impression sympathique. Utiliser le même ombrage tout du long aurait réduit l’impact des parties que nous voulions le plus booster, donc nous voulions que les visuels expriment clairement « c’est le moment du combat ! ». Personne ne serait satisfait de regarder Dragon Ball sans scènes d’actions cool, donc nous travaillons là-dessus avec des animateurs qui sont particulièrement doués pour les scènes d’actions. Je me dis toujours « C’est tellement bien ! » quand je vérifie leur travail (rires). Il y a aussi beaucoup de scènes de vie quotidienne, donc je les ai dessinés avec attention pour être sûr que les intrigues se passent, mais pour les scènes d’actions, je leur ai dit « Faites-les comme vous le sentez ! » Je m’assure aussi que les gags de Toriyama soient proprement retranscrits. J’espère vraiment que tout le monde rira (rires).

Enfin, donnez-nous votre niveau d’excitation pour Dragon Ball Super – Broly.

Nagamine vise les 10 milliards de Yen au Box Office, donc je fais tout mon possible pour l’aider à y arriver ! C’est mieux d’être ambitieux après tout ! (rires)

 

Dragon Ball Super

Dragon Ball Super est une série animée japonaise produite par le studio Toei Animation. La série a été diffusée du 5 juillet 2015 au 25 mars 2018 sur la chaîne japonaise Fuji TV et depuis le 17 janvier 2017 sur Toonami en VF. Dragon Ball Super reprend quelques temps après la défaite de Majin Buu. La série commence par reprendre les films qui sont sortis au cinéma en 2013 et 2015, Dragon Ball Z : Battle of Gods et Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’ avant de partir sur de l’inédit. La série va également d’une part introduire un certain nombre de nouveaux personnages, et d’autre part agrandir l’univers et la connaissance établie de Dragon Ball avec son lot de nouvelles transformations. La série est aussi adaptée en manga, dessinée par Toyotaro et prépublié depuis le 20 juin 2015 dans le magazine V-Jump au Japon. Un premier film Dragon Ball Super avec Broly en sortira le 14 décembre 2018 au Japon.

 

Source : Kanzenshuu

Traduction : Matthanor

Matthanor

Matthanor
Fan depuis toujours de Dragon Ball, j'ai grandi avec le Club Dorothée et avec tous les anime de légende, diffusés pour la première fois en France à ce moment-là. Je suis fan de l'intelligence que Toriyama met dans ses œuvres et notamment j'adore découvrir de nouvelles illustrations et vous traduire tout un tas d'interviews le concernant. Fait rare : j'aime bien Dragon Ball GT !

Ne loupez pas l'info !

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – 18 Janvier 2018 – Interview de 2014

Presque toutes les œuvres d’Akira Toriyama – 18 Janvier 2018 – Interview de 2014 Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *