Dragon Ball continue de booster le chiffre d’affaire de la Toei et de Bandai Namco en 2017
Dragon Ball continue de booster le chiffre d’affaire de la Toei et de Bandai Namco en 2017

Dragon Ball continue de booster le chiffre d’affaire de la Toei et de Bandai Namco en 2017

Dragon Ball continue de booster le chiffre d’affaire de la Toei et de Bandai Namco en 2017


Bandai Namco et Toei Animation ont publié les résultats de leur année fiscale 2017, révélant non seulement une croissance de chacune des entités dans leurs différents domaines d’activité, mais également pour la franchise Dragon Ball, qui effectue de nouveaux des records incroyables dans les classements. Ces informations couvrent la période d’Avril 2016 à Mars 2017.

Dragon Ball continue de booster le chiffre d’affaire de la Toei et de Bandai Namco en 2017

Bandai Namco

L’année fiscale de Bandai Namco (conclue le 31 Mars et publiée le 10 mai), a signifié pour la société un chiffre d’affaire total de 620 milliards de Yen (soit environ 4,75 milliards d’euros), soit une croissance de 7.7% par rapport à 2016. Les ventes de jeux vidéo ont baissé de 86,6 milliards de Yen (664 millions d’euros) soit une baisse de 9,6% tandis que la vente de jeux d’arcade a augmenté de 7,4% soit 62,2 milliards de Yen (environ 477 millions d’euros). La vente d’accessoires, marchandises et autres ont augmenté de 60,9 milliards d’euros (+3,9% soit environ 467 millions d’euros). La production des anime, les accords de licences et les événements thématiques ont atteint un montant supérieur aux prévisions avec 37,1 milliards de Yen (284 millions d’euros) au lieu de 25,7 milliards de Yen (197 millions d’euros) élevant les prospectives 2018 à 32,7 milliards de Yen (285 millions d’euros).

En ce qui concerne Dragon Ball, la série se positionne comme la seconde série la plus prolifique de tout le secteur, passant de 34,9 milliards de Yen (269 millions d’euros) en 2016 à 61,1 milliards de Yen (305 millions d’euros) en 2017. Un vrai boom qui l’amène près de l’indétrônable Mobile Suit Gundam et ses 74,3 milliards de Yen (569 millions d’euros) et largement supérieur à One Piece qui est 3ème avec 30,4 milliards de Yen (233 millions d’euros).

Dans le classement des marchandises et autres goodies, la Dragon Ball arrive 3ème derrière Mobile Suit Gundam et Kamen Raider, mais marque un léger recul par rapport à 2016 avec 11,6 milliards de Yen (89 millions d’euros) contre 10,3 milliards de Yen (79 millions d’euros) en 2017.

Le chiffre pour 2018 est prévu aux alentours de 43,5 milliards de Yen (333 millions d’euros) pour le secteur général et 12 milliards de Yen (92 millions d’euros) pour les marchandises.

Dragon Ball continu de booster le chiffre d’affaire de la Toei et de Bandai Namco en 2017

Toei Animation

Pour l’année fiscale 2017, Toei Animation (période fiscale finie le 31 mars 2017 et publiée le 15 mai), a divisé ses revenus entre le local, le général et l’étranger. Ces éléments sont à leur tour divisés par série animée, films et produits tirés des animes. L’année fiscale de la société se situe à 40,747 milliards de Yen (312 millions d’euros) de chiffre d’affaires, en hausse de 21,2% par rapport à 2016 (33 milliards de Yen // 258 millions d’euros). La croissance s’est ressentie dans chaque secteur avec +13,8% pour les films, +31,8% pour les licences étrangères, +18,8% pour les ventes de marchandises liées, et +0,4% pour le reste.

En ce qui concerne Dragon Ball, comme nous pouvons le voir sur les graphiques ci-dessous, la Toei Animation a conclu son année 2017 avec une croissance nette par rapport à 2016. La franchise est au coude à coude avec One Piece comme série la plus rentable.

Licence Globale Locale

Pour la franchise Dragon Ball, elle est seconde avec 3,5 milliards de Yen (27,5 millions d’euros) derrière One Piece et ses 3,7 milliards de Yen. Cependant, Dragon Ball a connu une amélioration notable (quasiment x2) par rapport à 2016.

Licence de films étranger

Dans la section des licences cinématographiques à l’étranger (qui comprend la distribution de divers produits animés dérivés et pas seulement les films, ndlr), Dragon Ball a gagné du terrain pour atteindre 2,215 milliards de Yen (17 millions d’euros) contre 2 milliards de Yen pour One Piece. En 2016, il s’agissait de 1,666 milliards de Yen.

Licence Globale à l’étranger

La licence est toujours une valeur sûre dans le classement, avec Dragon Ball au premier poste avec 3,366 milliards de Yen (25 millions d’euros) et One Piece deuxième avec 1,985 milliards de Yen (15 millions d’euros). Le résultat de DB a plus que doublé par rapport à l’année dernière, surement dû à l’arrivée de la série au niveau mondial.

Dragon Ball continu de booster le chiffre d’affaire de la Toei et de Bandai Namco en 2017

Remerciements: teamsaiyajin.it


Ne loupez pas l'info !

Dragon Ball Super : Les 2 guerriers mystères de l'Univers 4 dévoilés

Dragon Ball Super : Les 2 guerriers mystères de l’Univers 4 dévoilés

Dragon Ball Super : Les 2 guerriers mystères de l’Univers 4 dévoilés Le Tournoi du ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *